Rencontre avec le Professeur Carpentier

Le Professeur Carpentier a répondu à nos interrogations concernant non seulement son parcours mais aussi l’avancée de ses recherches pour la lutte contre les tumeurs cérébrales :

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

J’ai toujours été passionné par la recherche et me suis dirigé très tôt vers la médecine. Après des études à la faculté Necker, j’ai fait mon internat à la Salpetrière. Je me suis alors spécialisé en neuro-oncologie où il y avait tant à faire. Lors de cet internat, et juste après, j’ai suivi une formation en recherche dans différents laboratoires ; d’abord à l’Ecole Normale Supérieure, puis à l’hôpital Saint Louis. J’ai eu la chance d’être soutenu par la Fondation pour la Recherche Médicale pour poursuivre mes travaux sur l’immunothérapie dans les cancers dans un hôpital réputé à New-York, le Memorial Sloan Kettering Cancer Center. A mon retour, j’ai poursuivi mes recherches à la Pitié-Salpêtrière, en plus de mon travail clinique. Il y a 6 ans, j’ai été nommé chef de service de neurologie à l’hôpital Avicenne, un des Hôpitaux de l’Assistance Publique dans le nord de Paris. Dans cet hôpital, nous nous sommes spécialisés dans la prise en charge des patients atteints de tumeurs cérébrales et les recherches continuent dans mon laboratoire à l’hôpital Européen Georges Pompidou.

carpentier

Vos travaux ont été récompensé en 2006 par les victoires de la Médecine. Depuis avez-vous reçu d’autres récompenses pour vos recherches ?

Ces dernières années, mes travaux sur l’immunothérapie ont été sélectionnés par des appels d’offres gouvernementaux très sélectifs, comme l’ANR ou les PHRC (programme de recherche financé par le ministère de la recherche). Ces soutiens, certes moins médiatisés que les victoires de la Médecine en 2006, sont cependant notables car ils ont permis de financer les travaux de recherche de l’équipe. Enfin, un des brevets posé dans le laboratoire a été sélectionné « meilleur brevet de l’Assistance Publique pour l’année 2012 ». Mais au-delà de ces aides ponctuelles, la fidélité d’une association comme Oligocyte est tout aussi importante pour soutenir les chercheurs et entretenir leur motivation.

« Oligocyte est le principal et le plus fidèle partenaire

du laboratoire depuis plusieurs années. »

Bénéficiez-vous des dons d’autres associations qu’Oligocyte pour vos recherches ?

Oligocyte est le principal et le plus fidèle partenaire du laboratoire depuis plusieurs années. Les protocoles thérapeutiques menés dans le service apportent également un soutien financier (étatique ou pharmaceutique) permettant l’embauche de personnel. Ces personnes, chercheurs de formation, encadrent ces protocoles et partagent leur temps entre la clinique et le laboratoire.

Comment utilisez-vous ces dons ?

Les dons que nous recevons d’Oligocyte sont utilisés avec beaucoup de parcimonie ; presque exclusivement pour l’achat de réactifs de laboratoire. Les salaires des chercheurs sont surtout pris en charge par les financements des essais thérapeutiques.

« Nous sommes actuellement très enthousiasmés par un nouveau projet (…)

Les résultats seront connus avant la fin de l’année 2014. »

En quoi consistent vos travaux ?

Nous développons une approche originale qui stimule les lymphocytes afin qu’ils rejettent les cellules cancéreuses, sans avoir recours à des chimiothérapies toxiques.

Ces travaux ont permis la mise au point d’une molécule (CpG-ODN) qui stimule de façon remarquable l’immunité et qui permet aux souris de rejeter leurs cancers. Grace au soutien d’Oligocyte et de différentes subventions de l’état, nous avons pu conduire cette molécule du laboratoire aux patients dans le cadre d’essais cliniques soit dans les glioblastomes, soit dans les méningites tumorales. Au total, plus de 120 patients ont reçus ce traitement à ce jour. La combinaison avec une molécule antiangiogénique de l’industrie pharmaceutique a donné des résultats prometteurs, et nous espérons intéresser ce laboratoire pour le futur.

Où en êtes-vous actuellement dans vos recherches et avancées ?

Nous sommes actuellement très enthousiasmés par un nouveau projet, utilisant une molécule connue, dans une utilisation toute différente ! Les patients atteints d’une tumeur cérébrale sont traités par radiothérapie, chimiothérapie et de fortes doses de corticoïdes. Nous avons fait il y a 3 ans une observation surprenante chez quelques patients ne nécessitant que des doses réduites de corticoïdes. En étudiant plusieurs dizaines de patients du service, nous avons pu identifier le responsable : il s’agissait d’un traitement pour la tension artérielle ! Ainsi, une molécule utilisée dans la tension artérielle, pourrait avoir des effets très positifs dans les cancers du cerveau, en neutralisant la croissance anarchique des vaisseaux sanguins. Comme Mr Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, ce médicament est probablement antiangiogénique mais cette propriété avait été négligée. Nous avons donc monté un essai clinique, qui a été sélectionné par un PHRC. L’essai clinique, auquel participent tous les grands centres français, est ouvert et 40 patients sont déjà en cours de traitement. Les résultats seront connus avant la fin de l’année 2014.

sno09_carpentier

Un petit mot pour l’association, ses bénévoles et dirigeants ?

Depuis maintenant plus de 10 ans, le soutien d’Oligocyte a permis de faire des avancées significatives dans la recherche. L’association qui s’est beaucoup étoffée depuis sa création par Laurent Allaire, est devenue à mes yeux une équipe dont le dévouement sans faille et la persévérance sont admirables. C’est une réelle solidarité qui soude tous ces bénévoles et des amitiés se sont créées au fil du temps, ce qui compte beaucoup dans la vie de chercheur. C’est un immense merci que je veux leur adresser aujourd’hui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s