Sylvain Leroux court l’Ultra Trail du Golfe du Morbihan pour Oligocyte

Sylvain Leroux est pompier professionnel au CIS Guérande-La Baule. Du 28 au 30 juin 2013, il a réalisé l’exploit de terminer l’UltraTrail du Golfe du Morbihan qui s’étend sur 177 km. Sylvain courait aux couleurs de l’association Oligocyte, dans le but de récolter des fonds pour la recherche. Il avoue que c’est la première fois qu’il tentait d’affronter une si longue distance mais que pour la mémoire de son ami Tony Bouvet, sapeur-pompier volontaire de La Baule, décédé des suites d’une tumeur cérébrale en novembre 2011, il se devait d’aller au bout de la course, quelque soit les difficultés qui pouvaient se mettre en travers de son chemin.

Appel aux dons

Lors de sa préparation, Sylvain a lancé un appel aux dons sur les réseaux sociaux et dans son entourage, espérant ainsi récolter un maximum de fonds grâce au bouche à oreille. Aussi, il a pu bénéficier de la générosité de certaines entités locales, « Je dois remercier la ville de Guérande qui a répondu immédiatement à ma demande de subvention, les collègues, l’amicale des sapeurs-pompiers de La Baule-Guérande, l’amicale des sapeurs-pompiers de Saint-Brevin et l’union départementale des sapeurs-pompiers qui m’a également aidé. ». Sa motivation et son implication lui ont permis de récolter 300€, intégralement reversés à l’Association Oligocyte.

La performance

Le pompier s’est entraîné pendant des mois pour atteindre son objectif de terminer la course coûte que coûte. Non seulement il a réussi le pari de terminer le parcours, mais il a achevé l’Ultra Trail à la 151 ème place en 29h39 sur 780 inscrits et seulement 411 concurrents à l’arrivée. Certes, il a du faire face à certaines difficultés engendrées par la longueur d’une telle course mais a atteint son objectif pour son ami Tony et l’Association Oligocyte.

Laurent ALLAIRE et Sylvain LEROUX devant la Tour de manoeuvre du CIS La Baule-Guérande, inaugurée en mémoire de Tony BOUVET

Laurent ALLAIRE et Sylvain LEROUX devant la Tour de manoeuvre du CIS La Baule-Guérande, inaugurée en mémoire de Tony BOUVET

Nous avons rencontré Sylvain pour recueillir ses motivations et impressions:

Pourquoi avoir voulu réalisé l’Ultra Trail du Golfe du Morbihan ?

« Cette année encore, je voulais rendre hommage à l’association Oligocyte, au Professeur Carpentier et bien sur à mon ami Tony. C’est pour ça que je me suis mis en tête de faire un si long trail, d’autant plus que je suis originaire du Morbihan et un très grand sportif dans l’âme. Il me fallait une épreuve physiquement difficile mais moralement motivante pour pouvoir repousser mes limites. »

Comment vous êtes vous préparés au Trail ?

« J’ai commencé à me préparer vers Pâques, 3 sorties par semaine de 1h30 à 2h00 de course chacune, parfois nocturnes. J’ai aussi changé radicalement mes habitudes alimentaires, ce qui m’a permis de perdre 7,5 kg entre l’hiver et la course. »

Comment vous sentiez vous à l’approche de la course ?

« La pression montait de plus en plus, mais les mois d’entraînements qui ont précédé la course me confortait sur ma capacité à aller au bout de celle-ci. J’avoue avoir été un peu perturbé le matin même du départ, je me suis senti malade, le ventre en vrac, mais tout est rapidement rentré dans l’ordre. »

Et comment se sont déroulés ces 29h39 de trail ?

« Le départ de la course s’est fait au Port de Vannes à 19h, le vendredi 8 juin. L’ambiance était magique sur la ligne de départ, bonne entente entre coureurs et beaucoup de spectateurs pour nous encourager et nous motiver. Une fois le départ lancé par les organisateurs, je suis parti à mon rythme avec une moyenne de 8km/h pour bien gérer ma course. Le premier ravitaillement s’est fait au bout de 18km, ça faisait donc 2h15 que j’étais parti, et là encore beaucoup de supporters. La chaleur était pesante mais ce n’était que le début ! Ensuite la nuit est tombée peu avant mon arrivée au deuxième ravitaillement au 38 km, c’était un défilé de lampes frontales avec tous ces coureurs nocturnes. Retour en course, jusqu’à Sarzeau (58km) vers 4h du matin, la fatigue commençait à se ressentir. J’ai fait une petite halte dans le gymnase mis à disposition où deux collègues SP de Chateaubriand m’attendaient pour me chouchouter (préparation d’un plat de pâtes et surveillance de mes 40 minutes de sieste, pas plus, pas moins).

Le retour à la course n’était pas trop difficile après un peu de sommeil ?

« Si, bien sur, la tête un peu en vrac mais j’ai rapidement contrôler tout ça et suis reparti vers Port Navalo, pour l’étape des 95km. Là-bas un bateau nous emmenait en 10 minutes jusqu’à Locmariaquer, pour un bon repas et une bonne douche au gymnase. Après un peu de réconfort, reparti pour Auray Saint-Goustan, à ce niveau là mes jambes commençaient à piquer mais les encouragements des passants m’ont remotivé. »

Comment avez-vous fait pour ne pas craquer ?

« Beaucoup de traileurs marchaient à ce moment-là, ce qui moralement pouvait compliqué les choses mais j’ai continué, tête baissée, la musique dans les oreilles, et mon ami Tony était avec moi, il me donnait des coups de pieds au cul. Arrivé à Arradon, on s’est retrouvé en petit groupe de traileurs, on s’est motivé car ça devenait dur. »

Donc quasiment à la fin de la course. Dans quel état d’esprit avez-vous passé la ligne d’arrivée ?

« Déjà, peu avant la ligne d’arrivée, on se soutenait entre coureurs, jusqu’au bout, vraiment une ambiance chaleureuse, aussi grâce aux spectateurs évidemment toujours présents. J’ai enfin passé la ligne d’arrivée après 29h39 de course, les bras en l’air en écoutant « Someone Like You », chanson d’Adèle, que nous avons attribué à Tony à son décès. »

Quelles sont vos impressions générales sur la course ?

« Ce fut une super aventure, des bénévoles au top, une organisation parfaite, une ambiance chaleureuse et motivante, le soleil au rendez-vous et des paysages dignes de la région. Je suis vraiment fier de ma performance et d’avoir couru en mémoire de Tony. Avant le départ je voulais juste le finir mais au fond de moi je voulais aussi aller au bout de la performance et boucler la course en moins de 30h donc je suis ravi d’avoir accompli mon contrat en 29h39. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s