Trophée Golf Tony 2013

Trophée Golf Tony 2013

Le dimanche 9 juin 2013, près de 80 personnes se sont retrouvés au Golf de La Bretesche à Missillac pour la deuxième édition du Trophée Golf Tony. Malgré un soleil particulièrement capricieux, c’est très tôt le matin que les participants se sont lancés par groupe de 3 dans le magnifique parcours de 18 trous du Domaine de La Bretesche. Pour les débutants et les plus curieux, une initiation au golf était organisée (participation de 5€ par personne, reversés à l’association) pour assurer une ambiance d’autant plus chaleureuse et conviviale.

Les participants à la compétition:

P1030925 P1030927 P1030928 P1030939P1030963P1030930P1030924 P1030968P1030961P1030947P1030970 P1030959

 

P1030956

Les organisateurs et représentants d’Oligocyte ont conclu cette journée par une remise de lots, offerts par les commerçants de la région, afin de récompenser les sportifs du parcours ainsi que le gagnant du concours de putt des débutants. Durant le cocktail de clôture, le Professeur Carpentier, présent lors de la compétition et même participant à l’initiation, a tenu à remercier l’Association Oligocyte pour tous les efforts qu’elle produit depuis plus de 10 ans maintenant pour ses recherches sur les tumeurs cérébrales. Le Trophée Golf Tony 2013 aura permis de reverser 7500€ pour la recherche médicale.

L’initiation et la remise des prix:

IMG_1190 IMG_1133IMG_1127 IMG_1920IMG_1142 IMG_1131 IMG_1119 IMG_1183IMG_1179 IMG_1109IMG_1157 IMG_1153IMG_1121 IMG_1178IMG_1177 IMG_1118IMG_1115 IMG_1172IMG_1168 IMG_1112IMG_1166 IMG_1164IMG_1129 IMG_1143 IMG_1149        IMG_1196

 

Trophée Golf Clément Ader 2013

Cette année la compétition de golf Trophée Golf Clément Ader a eu lieu le 29 septembre 2013 au parcours de Gretz-Armainvillers, en Seine-et-Marne. Malgré le manque de succès de l’événement, seulement 11 joueurs participant au challenge, Oligocyte s’est tout de même vu reverser un chèque de 3150€ grâce aux golfeurs, généreux donateurs et autres partenaires de la manifestation sportive.

remisechèquetrophée2013 TGCA1 TGCA2 TGCA8 TROPHEEgolfCA2013-chèque

Triathlon Audencia 2013 à La Baule

26 ème édition du Triathlon Audencia à La Baule

Les 14 et 15 septembre 2013, à La Baule, le Triathlon Audencia a une fois encore rassemblé de nombreux concurrents aux différentes épreuves que la manifestation sportive propose. Pour cette 26 ème édition, l’association Oligocyte comptait 51 athlètes parmi les participants, toutes catégories confondues, soit 11 équipes dans le Triathlon Entreprises, 1 dans le Triathlon Famille et 15 coureurs dans le Triathlon Découverte le dimanche matin.

Triathlon Audencia 2013 - 26 ème édition

Triathlon Audencia 2013 – 26 ème édition

Tri-Relais Entreprises

La pluie, voire même le déluge, s’est invité au Tri-Relais Entreprises le samedi matin, première course de ce weekend de Triathlon Audencia 2013. Mais peu importe les intempéries, les participants ont relevé le défi pour la majeure partie, d’aller au bout de la compétition. Le Tri-Relais Entreprises se pratique par équipe de trois, chaque partenaire réalise une étape de la course avant de passer le relai au suivant. Le départ se fait avec la natation, balisée en mer sur 500m, le second équipier pédale sur 25,6km délimité sur le remblai de La Baule et pour finir le dernier à prendre le départ parcourt 6,4km de course à pied. Chacun a ainsi l’occasion de s’illustrer dans son domaine, sans pour autant maîtriser les trois disciplines. Cette épreuve a ainsi réuni plus de 600 équipes, encadrés par près de 500 bénévoles présents tout le weekend dans un souci de confort et de sécurité pour les participants.

Triat2013_Distance-S_FSE6292.jpg_800

Equipe Oligocyte

C’est dans la première épreuve qu’une équipe de trois athlètes aux couleurs d’Oligocyte a remporté la course en tri-relais, bravant le froid et la pluie. Chacun dans leur discipline, Thibaut Bellayer (natation), Stéphane Bourgougnon (vélo) et Johann Fouasson (course à pied), ont réalisé une belle performance et fait preuve d’un bon esprit d’équipe :

#1 Thibaut Bellayer : 10 min 22 de natation

#2 Stéphane Bourgougnon : 38 min 09 de vélo

#3 Johann Fouasson : 19 min 56 de course à pied

= 1 h 07 min 56

triat2013_tri_relais_fse5692

1176408_10151780685561865_862536396_n

Le Triathlon Audencia a encore une fois montré que la compétition sportive pouvait aussi allié convivialité, partage, effort et plaisir pour le plus grand bonheur des athlètes et des spectateurs et supporters. 

Triat2013_Distance-S_FSE6304.jpg_800

© F. Sénard / Audencia Nantes

 www.triathlon-audencialabaule.com

Sylvain Leroux court l’Ultra Trail du Golfe du Morbihan pour Oligocyte

Sylvain Leroux est pompier professionnel au CIS Guérande-La Baule. Du 28 au 30 juin 2013, il a réalisé l’exploit de terminer l’UltraTrail du Golfe du Morbihan qui s’étend sur 177 km. Sylvain courait aux couleurs de l’association Oligocyte, dans le but de récolter des fonds pour la recherche. Il avoue que c’est la première fois qu’il tentait d’affronter une si longue distance mais que pour la mémoire de son ami Tony Bouvet, sapeur-pompier volontaire de La Baule, décédé des suites d’une tumeur cérébrale en novembre 2011, il se devait d’aller au bout de la course, quelque soit les difficultés qui pouvaient se mettre en travers de son chemin.

Appel aux dons

Lors de sa préparation, Sylvain a lancé un appel aux dons sur les réseaux sociaux et dans son entourage, espérant ainsi récolter un maximum de fonds grâce au bouche à oreille. Aussi, il a pu bénéficier de la générosité de certaines entités locales, « Je dois remercier la ville de Guérande qui a répondu immédiatement à ma demande de subvention, les collègues, l’amicale des sapeurs-pompiers de La Baule-Guérande, l’amicale des sapeurs-pompiers de Saint-Brevin et l’union départementale des sapeurs-pompiers qui m’a également aidé. ». Sa motivation et son implication lui ont permis de récolter 300€, intégralement reversés à l’Association Oligocyte.

La performance

Le pompier s’est entraîné pendant des mois pour atteindre son objectif de terminer la course coûte que coûte. Non seulement il a réussi le pari de terminer le parcours, mais il a achevé l’Ultra Trail à la 151 ème place en 29h39 sur 780 inscrits et seulement 411 concurrents à l’arrivée. Certes, il a du faire face à certaines difficultés engendrées par la longueur d’une telle course mais a atteint son objectif pour son ami Tony et l’Association Oligocyte.

Laurent ALLAIRE et Sylvain LEROUX devant la Tour de manoeuvre du CIS La Baule-Guérande, inaugurée en mémoire de Tony BOUVET

Laurent ALLAIRE et Sylvain LEROUX devant la Tour de manoeuvre du CIS La Baule-Guérande, inaugurée en mémoire de Tony BOUVET

Nous avons rencontré Sylvain pour recueillir ses motivations et impressions:

Pourquoi avoir voulu réalisé l’Ultra Trail du Golfe du Morbihan ?

« Cette année encore, je voulais rendre hommage à l’association Oligocyte, au Professeur Carpentier et bien sur à mon ami Tony. C’est pour ça que je me suis mis en tête de faire un si long trail, d’autant plus que je suis originaire du Morbihan et un très grand sportif dans l’âme. Il me fallait une épreuve physiquement difficile mais moralement motivante pour pouvoir repousser mes limites. »

Comment vous êtes vous préparés au Trail ?

« J’ai commencé à me préparer vers Pâques, 3 sorties par semaine de 1h30 à 2h00 de course chacune, parfois nocturnes. J’ai aussi changé radicalement mes habitudes alimentaires, ce qui m’a permis de perdre 7,5 kg entre l’hiver et la course. »

Comment vous sentiez vous à l’approche de la course ?

« La pression montait de plus en plus, mais les mois d’entraînements qui ont précédé la course me confortait sur ma capacité à aller au bout de celle-ci. J’avoue avoir été un peu perturbé le matin même du départ, je me suis senti malade, le ventre en vrac, mais tout est rapidement rentré dans l’ordre. »

Et comment se sont déroulés ces 29h39 de trail ?

« Le départ de la course s’est fait au Port de Vannes à 19h, le vendredi 8 juin. L’ambiance était magique sur la ligne de départ, bonne entente entre coureurs et beaucoup de spectateurs pour nous encourager et nous motiver. Une fois le départ lancé par les organisateurs, je suis parti à mon rythme avec une moyenne de 8km/h pour bien gérer ma course. Le premier ravitaillement s’est fait au bout de 18km, ça faisait donc 2h15 que j’étais parti, et là encore beaucoup de supporters. La chaleur était pesante mais ce n’était que le début ! Ensuite la nuit est tombée peu avant mon arrivée au deuxième ravitaillement au 38 km, c’était un défilé de lampes frontales avec tous ces coureurs nocturnes. Retour en course, jusqu’à Sarzeau (58km) vers 4h du matin, la fatigue commençait à se ressentir. J’ai fait une petite halte dans le gymnase mis à disposition où deux collègues SP de Chateaubriand m’attendaient pour me chouchouter (préparation d’un plat de pâtes et surveillance de mes 40 minutes de sieste, pas plus, pas moins).

Le retour à la course n’était pas trop difficile après un peu de sommeil ?

« Si, bien sur, la tête un peu en vrac mais j’ai rapidement contrôler tout ça et suis reparti vers Port Navalo, pour l’étape des 95km. Là-bas un bateau nous emmenait en 10 minutes jusqu’à Locmariaquer, pour un bon repas et une bonne douche au gymnase. Après un peu de réconfort, reparti pour Auray Saint-Goustan, à ce niveau là mes jambes commençaient à piquer mais les encouragements des passants m’ont remotivé. »

Comment avez-vous fait pour ne pas craquer ?

« Beaucoup de traileurs marchaient à ce moment-là, ce qui moralement pouvait compliqué les choses mais j’ai continué, tête baissée, la musique dans les oreilles, et mon ami Tony était avec moi, il me donnait des coups de pieds au cul. Arrivé à Arradon, on s’est retrouvé en petit groupe de traileurs, on s’est motivé car ça devenait dur. »

Donc quasiment à la fin de la course. Dans quel état d’esprit avez-vous passé la ligne d’arrivée ?

« Déjà, peu avant la ligne d’arrivée, on se soutenait entre coureurs, jusqu’au bout, vraiment une ambiance chaleureuse, aussi grâce aux spectateurs évidemment toujours présents. J’ai enfin passé la ligne d’arrivée après 29h39 de course, les bras en l’air en écoutant « Someone Like You », chanson d’Adèle, que nous avons attribué à Tony à son décès. »

Quelles sont vos impressions générales sur la course ?

« Ce fut une super aventure, des bénévoles au top, une organisation parfaite, une ambiance chaleureuse et motivante, le soleil au rendez-vous et des paysages dignes de la région. Je suis vraiment fier de ma performance et d’avoir couru en mémoire de Tony. Avant le départ je voulais juste le finir mais au fond de moi je voulais aussi aller au bout de la performance et boucler la course en moins de 30h donc je suis ravi d’avoir accompli mon contrat en 29h39. »